Skier au Dôme de Neige des Écrins

Le Dôme des Écrins ou Dôme de Neige des Écrins appartient au massif des Alpes. Son altitude la plus élevée est située à 4015 m. Il s’agit de la seule montagne des Alpes françaises située hors du massif du Mont-Blanc facile à gravir et possédant une altitude supérieure à 4000 m. Ce sommet alpin est l’occasion de skier dans un lieu enchanteur.

Bienvenue au Dôme de Neige des Écrins

La voie normale de ce massif montagneux mène à plus de 4000 m d’altitude. Ce circuit est accessible à de nombreux alpinistes. Toutefois, cette voie est exposée aux séracs et aux crevasses d’où l’importance de se faire accompagner par des guides expérimentés. Au sommet du Dôme de Neige des Écrins, les aventuriers pourront profiter d’une vue saisissante en apercevant une magnifique perspective sur l’arête W de la barre des Écrins.

Les alpinistes motivés pourront admirer un tour d’horizon embrasant la majeure partie des Alpes et près des Alpes françaises. Au sommet alpin, on peut apercevoir Cervin et Mont Rose. L’itinéraire de 4 heures de randonnée au Dôme de Neige des Écrins peut débuter depuis le refuge des Écrins situés à 3175 m d’altitude. Un autre itinéraire peut commencer à partir du Col des Écrins situé à 3367 m d’altitude.

Dôme de Neige des écrins à ski

Normalement, les skieurs de l’extrême rejoignent le premier jour le refuge du Glacier Blanc qui est ouvert pour la saison de ski. Ce refuge se trouve à 2550 m d’altitude. On commence ainsi l’ascension en gravissant les 750 m d’altitude avec portage des skis sur 400 m d’altitude jusqu’à la fin de la barre exposée sud. Cela représente environ 1870 m à 2200 mètres avant de joindre le Refuge du Glacier Blanc.

Lorsque la météo le permet et qu’il y a suffisamment de temps, il est recommandé de faire une première course avant de gravir le sommet alpin puis dormir au refuge des Écrins. Au 3e jour, on se lance dans l’ascension du dôme puis la descente dans la vallée.

Difficultés lors des séances de ski au Dôme de Neige des Écrins

Le niveau de difficulté de ski est de 3-3, les skieurs devront se méfier du glacier d’altitude balisé de larges crevasses et barrières de séracs. Le vent et les coulées de neige froide qui dévalent la barre couvrent régulièrement le circuit. Cela rend plus complexe l’ascension du sommet alpin avant la traversée sous la rimaye de la barre. Notons que la rimaye nécessite un minimum d’expérience et une bonne condition physique en s’équipant de chaussures de ski, piolets et crampons.